Questions / réponses au psychologue

Souffrance psychique

Qu'est-ce que la souffrance psychique ?

La souffrance psychique est un état de mal-être qui se caractérise par la présence de symptômes, le plus souvent anxieux ou dépressifs, qui ne sont pas forcément révélateurs d’une pathologie ou d’un trouble mental. Ces symptômes, relativement communs, apparaissent généralement dans un contexte d’accidents de vie ou d’événements stressants et peuvent être transitoires. La souffrance psychique peut faire basculer la personne dans une maladie ou multiplier les difficultés sociales. C’est la mesure du degré d’intensité de cette souffrance, sa permanence et sa durée ainsi que ses conséquences, qui peuvent conduire à la nécessité d’une prise en charge.

Soutien psychologique

Le soutien psychologique

Le soutien psychologique (aussi appelé « psychothérapie de soutien » est directement réalisé par le

psychologue et représente une forme de thérapie relationnelle .qui  consiste à laisser le patient s’exprimer librement et en confiance, tout en comprenant une dimension directive de conseil, d’information et d’explication.

Proposer un soutien permet de se décharger émotionnellement et d’approfondir sa connaissance de ses difficultés.Cette pratique ne remplace pas une psychothérapie .

Depression

La depression

Les psychothérapies constituent un traitement à part entière de la dépression et leur efficacité dans cette indication a été largement démontrée (INSERM, 2004). Elles sont indiquées en première intention dans le traitement des épisodes légers de dépression. Pendant un épisode dépressif,la psychothérapie permet d’apprendre à gérer la maladie, de réduireses symptômes et leurs conséquences, de prendre conscience des facteurs favorisant la dépression et de pouvoir envisager de nouveaux projets. Ses premiers effets (un soulagement lié à une écoute adaptée) peuvent se faire sentir immédiatement, les changements durables interviennent au bout de quelques semaines.

Burnout

Burnout ou épuisement professionnel

Le burnout ou épuisement professionnel est caractérisé comme un état d’épuisement physique, émotionnel et mental résultant d’une exposition à des situations de travail émotionnellement exigeantes. Le syndrome inclut trois dimensions : l’épuisement, à la fois physique et psychique ; la dépersonnalisation, se traduisant par un retrait et une indifférence vis-à-vis du travail, et enfin, la perte d’efficacité au travail et la dévalorisation de soi.
IIl semble aujourd’hui que tous les types d’emploi puissent être concernés ; cependant, le fait d’être confronté dans son métier à des demandes d’un tiers constitue un facteur de risque supplémentaire.

Anxiété

Les troubles anxieux

Les troubles anxieux sont des difficultés dont le dénominateur commun est l’anxiété. Les classifications actuelles identifient en particulier le trouble panique, l’anxiété généralisée, le trouble obsessionnel compulsif, les troubles anxieux phobiques et l’état de stress post-traumatique (ESPT). L’ESPT est une réponse différée ou prolongée à un événement stressant exceptionnellement menaçant ou catastrophique, provoquant des symptômes évidents de détresse chez la plupart des individus.

Etat de stress post-traumatique

Le vécu d’un événement catastrophique survenu dans une collectivité ou subi par une personne peut provoquer un traumatisme psychologique et avoir un impact à court et moyen terme sur la santé mentale des personnes ayant vécu l’événement (état de stress aigu, anxiété, troubles du sommeil et de l’humeur, etc.)

Ces événements catastrophiques peuvent être source d’impacts psychologiques différés liés au traumatisme psychologique résultant non seulement de la violence de l’exposition aiguë à l’événement, mais aussi des pertes matérielles, économiques et affectives ainsi que de la détérioration du tissu social. Ces perturbations peuvent entraîner une détresse psychologique persistante ainsi qu’une détérioration globale de la qualité de vie. L’état de stress post-traumatique (ESPT) qui associe des symptômes de reviviscences (flash backs, réveils nocturnes, cauchemars...), d'évitement et d'hypervigilance fait l’objet de l’attention particulière des épidémiologistes.

Adolescence

De nombreuses difficultés  psychiques peuvent apparaitre à la fin de l’enfance et au début de l’adolescence. Elles peuvent avoir des effets importants sur la santé générale et le développement des adolescents tels que la consommation accrue d’alcool, de tabac ou de substances illicites, l’abandon de la scolarité et des comportements délinquants. La thérapie avec les adolescents vise à améliorer la sociabilité, les capacités de résoudre les problèmes et la confiance en soi peut permettre de prévenir les problèmes de santé mentale tels que les troubles du comportement, l’anxiété, la dépression et les troubles alimentaires, ainsi que d’autres comportements à risque.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© psychologie-odeon.fr

Appel